navigation

Vétérinaire et poisons mentaux (suite) 20 octobre, 2011

Posté par Nyindjé dans : Non classé , 7 commentaires

Je ne suis pas devin, mais je sais ce que vous pensez « Mais qu’est ce qu’il fabrique, Nyindjé? Et c’est pour quand cet article sur les poisons mentaux »? Je ne veux pas m’étendre sur ma vie privée, mais je dois vous le dire: j’ai eu de gros soucis familiaux: ma M2P a eu tout à coup très mal à la patte arrière gauche. Il parait que ça s’appelle une sciatique et que c’est très douloureux. Du coup, moi, en bon F4P (*) je me suis beaucoup occupé d’elle. Je venais me coucher sur la patte douloureuse. Les chats, c’est bien connu, sont des animaux thérapeutes et normalement cela aurait dû marcher.Mais la seule chose qui se produisait c’était qu’elle me faisait descendre du lit en me disant  » est ce que tu crois vraiment que quand on a une sciatique on a besoin de 8kgs de chat sur la jambe? »Bon…moi je faisais ce que je pouvais.Si vous voulez savoir comment elle va maintenant, la seule chose que je puisse vous dire, c’est qu’elle a dit au médecin que cela allait « moins mal » et qu’elle me tolère à nouveau sur le lit.J’ai donc la tête un peu plus libre et je vais pouvoir, comme promis, vous parler des poisons mentaux.

Suivant les enseignements, les poisons mentaux (également appelés « émotions perturbatrices » ) sont classés soit en 3 soit en 5 catégories. J’ai décidé, dans la mesure où je vous ai beaucoup fait attendre, de vous présenter la classification en 5 catégories….

Il s’agit de la jalousie, l’orgueil, la colère, le désir-attachement, l’ignorance.  

Et, en fait tout commence avec l’ignorance. Mais attention!!si vous vous dites « pas de problème pour moi: j’ai bac plus 6, on ne peut vraiment pas dire que je sois ignorant (te) » vous vous trompez du tout au tout. L’ignorance dont parle le Bouddha c’est de ne pas voir la réalité telle qu’elle est, d’être dans l’illusion. Si vous prenez pour permanent ce qui est éphèmère (c’est à dire tout) vous êtes dans l’ignorance. Et c’est là que commencent tous nos ennuis….le Bouddha l’a dit « Il n’y a que le changement qui ne change pas ». Nous, on a l’impression qu’aujourd’hui on est à peu de choses près comme hier, que si quelqu’un nous aime il nous aimera la semaine prochaine et le mois prochain.Erreur!!Rien ne dure.

Pour se conforter dans cette illusion qui nous rassure, nous avons à notre service tous ces faux amis que sont les poisons mentaux:

le premier c’est le désir-attachement. Le désir-attachement est un faux ami particulièrement perfide car , a priori , il est sympathique.Il a quelque chose de positif , il apporte des satisfactions passagères, et souvent on le confond avec l’amour. En fait le premier désir-attachement que nous ressentions c’est envers nous-même. Cela nous permet de confirmer l’existence de notre « moi »- une notion bien floue quand on la considère d’un peu plus près….Ensuite , pour étendre notre territoire, nous portons notre désir-attachement vers ce qui nous entoure.Très souvent , chez les deux pattes, vers un autre deux-pattes… Comment se sortir de là? L’un des moyens que donnent les enseignements bouddhistes, mais qui peut vous sembler un peu violent, est de développer la méditation suivante:

« cette personne qui semble si attrayante et désirable n’est qu’un sac rempli de pus, de morve, de phlegme, de sang, de bile, de liquide cérébral….est ce que tout cela est vraiment attirant? »

On peut également méditer sur l’impermanence  » dans 10 ans, ou même plus tôt serai-je encore attiré par cette personne? il y a 10 ans (ou même moins longtemps) j’étais attiré par X ou Y…il (elle ) m’est devenu totalement indifférent… »

D’ailleurs, ce qui vaut pour le désir-attachement pour une personne marche aussi pour les objets: combien de fois n’ai-je pas vu ma propre M2P décider que tout à coup il lui fallait impérativement acquérir un meuble- une plante- que sais-je? Si, effectivement elle se laissait aller à l’achat compulsif, l’objet de son rêve avait cessé de l’intéresser au bout de quelques jours. Si au contraire elle avait la sagesse de se dire: « dormons là dessus, on verra ça demain  » et de se demander si elle avait vraiment besoin de l’objet en question, le lendemain, elle n’y pensait déjà plus!

071019bouddha.jpg

(*)F4P: fils quatre pattes.

A suivre

 

 

Vétérinaire et poisons mentaux 11 octobre, 2011

Posté par Nyindjé dans : Non classé , 7 commentaires

J’ai reçu sur la page d’accueil de mon blog un message d’une deux pattes qui m’a laissé sans voix: figurez vous qu’elle me demande, cette deux pattes, « comment gère-t-on la déception selon la voie bouddhiste »!! A moi, qui ne suis qu’un humble représentant du royaume animal – qui comme vous ne l’ignorez pas se situe dans les trois mondes inférieurs, juste au dessus des enfers et des esprits avides, mais nettement en dessous du monde des deux pattes- elle s’adresse comme si j’étais un lama plein de sagesse!!!J’avoue que je n’en suis pas revenu. Ma première réaction a été « Oh la, la, Nyindjé fais gaffe à l’orgueil ». C’est vrai un message comme ça, ça peut facilement tourner la tête d’un félin domestique. En même temps je me suis dit « cette pauvre deux pattes dit qu’elle souffre, quand on s’appelle Nyindjé – ce qui, je vous le rappelle signifie « compassion »- on n’a pas le droit de laisser souffrir un deux pattes qui s’adresse à vous avec autant de confiance. Ma correspondante suggérait que je dédie un article de ce blog aux « relations amoureuses chez les Deux-Pattes », mais là sincèrement je ne me suis pas senti compétent pour traiter  le sujet et j’ai plutôt suggéré de livrer les informations qui sont en ma possession sur le problème des « émotions perturbatrices » ou « poisons mentaux », puisque, en fait ce que les deux pattes non bouddhistes appellent couramment l’amour c’est ce que, dans les enseignements du Bouddha on appelle « l’attachement », et croyez moi il y a plus qu’une nuance.Par contre j’ai demandé à Chantal un délai de réflexion – il fallait que je passe en revue tous les renseignements auxquels j’avais pu avoir accès sur le sujet- soit ce que j’avais pu lire dans les livres de ma M2P, soit ce qu’elle m’avait raconté des enseignements qu’elle même avait suivis, soit encore ce que j’avais pu glaner à l’émission « Voix Bouddhistes »- que je ne rate jamais comme vous le savez.

Tout cela demande du temps de cerveau disponible, et justement je venais de passer ma visite annuelle chez le vétérinaire, un évènement qui me perturbe généralement pour plusieurs jours.Et, cette fois-ci cela avait été particulièrement perturbant…En effet, non seulement le vétérinaire a découvert que j’avais…des puces (vous auriez dû voir la tête de M2P quand il lui a dit ça) mais a, en outre décidé que je devais impérativement maigrir de deux kilos.Pour les deux pattes qui me lisent maigrir de deux kilos peut sembler une pécadille mais pour un félin domestique qui en fait huit, ce n’est pas un détail. D’autant que, je dois bien le reconnaître, je suis un chat très gourmand. On n’est pas impunément né dans le Périgord….Le vétérinaire a fait peur à M2P en lui disant que je risquais de devenir diabétique et, at-il ajouté, impitoyable, « un chat diabétique c’est deux piqûres par jour ». Il lui a ensuite vendu un sac de croquettes de régime au prix de l’or et lui a dit qu’elle ne devrait rien me donner d’autre. Moi, j’étais là, bien sûr et j’entendais tout. Vous avouerez qu’il y a de quoi être perturbé. Nous sommes rentrés à la maison le moral en berne.Malgrè tout , M2P, qui a le coeur tendre comme toutes les mères, a déclaré à ma Tante Marie-France qui nous avait accompagnés:  » je ne peux pas lui faire faire un régime pareil…il va devenir fou et moi aussi ». Elle a donc trouvé un compromis.Déjà pour le moment on continue avec mes croquettes habituelles (qui sont aussi des croquettes de régime, mais moins chères que celles du vétérinaire) et puis suppression de la boite de pâté pour chat du soir. Et enfin strict compte de crevettes: 2 à midi, 4 le soir, pas une de plus (heureusement pas non plus une de moins). Je dois avouer que c’est vivable.Oh!je ne dis pas que de temps en temps je ne m’offrirais pas une crevette supplémentaire, mais dans l’ensemble ça va. En tous cas,le récit de toutes ces émotions peut vous faire comprendre pourquoi j’ai dû demander quelques jours de récupération à ma correspondante deux pattes pour essayer de l’éclairer- dans la mesure de mes humbles moyens- sur les émotions perturbatrices- ce que je ne manquerai pas de faire dans le prochain article de ce blog.
En attendant n’oubliez pas de prendre soin de vous et de ceux qui vous entourent!

 Ca, c’est pas moi, c’est le chat d’un grand Maître .Il est beaucoup plus avancé que moi sur le chemin spirituel.

chatetbouddhisme.jpg

justforthistime |
identityx |
worldwearinessness |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | aufildelaplume06
| De Madrid à Liège, me rejoi...
| lunafriday